L'âge des comptoirs

 

L'âge des Comptoirs

 

de Jacques Courtès

 

mise en scène Stanislas Grassian

 

Avec

Nitya Fierens

Germain Fontenaille

Jacques Courtès

Stanislas Grassian

 

 

 

 

 

 

Scénographie et costumes

Collectif Hic et Nunc

Lumières

Nicolas Gros

Musiques

Germain Fontenaille

Chorégraphie

Nitya Fierens

 

Ce concert poétique débute par un solo de batterie, écho à une violence démesurée qui croît comme un bête intérieure, et s'éteint dans un solo de guitare. Les personnages se retrouvent autour du comptoir. Il y a ceux qui passent, il y a ceux qui restent, ceux qui se trouvent et ceux qui se perdent. Un décor comme une page blanche sur laquelle se peint l'histoire. Chacun s'y raconte, chacun s'exprime. Un cri tribal de voix qui se cognent, un immense graffiti sur le mur de la vie. L'amour physique en but ultime et la découverte de la perte dans les corps, de la noyade dans les sentiments, l'avenir comme un Graal, rêve inaccessible et forcément meilleur.

Que peut-être une adolescence qui ne rêve pas son avenir ?

L'âge des comptoirs...